Actualités

Téléphone et conduite: ce qui est interdit et ce qui est autorisé!

Mise en ligne le 03/08/2015 par Alexis Le Galleu

Téléphone et conduite: ce qui est interdit et ce qui est autorisé!

Chaque jour,  plus de 10 personnes sont tuées ou grièvement blessées sur la route à cause d'une conversation téléphonique.

Comme annoncé par le ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE, dans le plan d’action pour la sécurité routière (mesure n° 22), depuis le 1er juillet 2015, il est interdit de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son.

 

 

Téléphone et accidentalité : les chiffres

Lorsque nous suivons un usager au volant, nous avons tous pu observer un comportement de conduite bien particulier lorsqu’il téléphone.
La conversation téléphonique isole le conducteur de l’environnement routier :

  • elle diminue de 30% les informations enregistrées par le cerveau,
  • elle diminue de 50% l’exploration visuelle de la scène routière
  • elle allonge les temps de réaction (+100 mètres à 130 km/h)
  • elle rend plus aléatoire la maîtrise des dépassements et des trajectoires

Téléphoner en conduisant multiplie par 3 le risque d’accident, et près d’1 accident corporel sur 10 est lié à l’utilisation du téléphone au volant.

Même en vélo !

Cette mesure s’applique à tous les usagers de la route circulant avec un volant comme les poids lourds ou les voitures. Et à tous les véhicules munis d’un guidon comme les motos, les scooters, les maxi-scooters, les cyclomoteurs et même les vélos.
Le phénomène de distraction intervient quelque soit l'allure ou le véhicule conduit.

La musique aussi !

L’interdiction concerne les conversations téléphoniques mais aussi la musique et la radio, dès lors qu’elles transitent par un dispositif en contact avec les oreilles.

Les sanctions

Porter des oreillettes, un casque audio, des écouteurs ou tout autre dispositif, est passible d’une contravention de 4ème classe (135 € et un retrait de 3 points). Ce décret vient compléter l’interdiction en vigueur de tenir un téléphone en main en conduisant.

Ce qui est encore toléré

Restent tolérés en conduisant, les systèmes montés dans les véhicules ou dans les casques de moto, c’est-à-dire sans que l’on porte dans l’oreille, ni que l’on tienne en main l’appareil. L’objectif est de lutter contre l’isolement des conducteurs et les distractions au volant.

Les appareils pour les malentendants, ceux utilisés par les véhicules d’urgence ou pour la formation à la conduite sur un deux-roues motorisés restent également autorisés.

Des contrôles de prévus

Le ministre de l’Intérieur a veillé à ce que les contrôles nécessaires soient mis en place par les forces de l’ordre afin que la nouvelle réglementation soit respectée.

En Europe

La majorité des États membres de l’Union européenne, soit 27 pays, a proscrit l'utilisation du téléphone tenu en main.
L’Espagne, par exemple, interdit depuis 2003 l'emploi des oreillettes quel que soit leur usage (radio, MP3, téléphone…). L'infraction est punie d'une amende de 200 euros et d'un retrait de 3 points (sur 12). Sont exemptées de ces interdictions les forces de l'ordre dans l'exercice de leurs fonctions.

Vous pouvez consulter le communiqué de presse sur le site de la sécurité routière. Vous y trouverez également une très bonne explication imagée.

 

© CER Réseau | Espace adhérent