Actualités

Le nouvel examen du Code de la Route et les modalités de paiement pour l'élève

Mise en ligne le 15/06/2016 par Caroline Fabre

Le nouvel examen du Code de la Route et les modalités de paiement pour l'élève

L'épreuve théorique du permis de conduire amorce un nouveau tournant dans sa réorganisation générale. Après la reformulation complète des 1000 questions, la modernisation des outils et des conditions d'examen, les tests de Code seront désormais dispensés par des organismes agrées tels que La Poste ou SGS...

En effet, c'est à partir du Lundi 13 Juin, que les opérateurs privés feront passer aux élèves, leur Code de la Route.

Toutefois, l'Etat continuera d'organiser des séances d'ETG jusqu'à ce que les opérateurs privés disposent d'un nombre de places suffisant pour couvrir les besoins de chaque département.

Il continuera également de dispenser les épreuves théoriques pour les publics suivants, nécessitant un aménagement du QCM de Code de la route : 
- candidats atteints de dyslexie, dysphasie, dyspraxie,
- candidats sourds et malentendants, 
- candidats non francophones, 
- candidats détenus

Le passage de cet examen coûtera à l'élève, la somme de 30 euros qu'il pourra régler :
- auprès de son auto-école ; celle-ci se chargera d'inscrire le candidat et de payer pour son compte,
- directement sur les sites internet des différents organismes agrées si l'examen est géré par l'un d'eux (La Poste, SGS...)
- sur le site internet du Trésor Public si l'élève passe son Code de la Route auprès de l'Etat et fait partie des personnes mentionnées plus haut.

Pour l'inscrire indépendamment de son école de conduite, il suffit de se connecter sur le site internet de La Poste, par exemple, à l'adresse www.laposte.fr/lecode, de s'inscrire en renseignant ses informations personnelles telles que le nom, prénom, date de naissance et code NEPH..., puis de réserver une session en choisissant le centre d'examen et la date souhaitée.

L'externalisation de l'épreuve théorique du permis de conduire offre davantage de liberté au candidat. En effet, en cas d'échec, celui-ci peut repasser son examen plus rapidement, et au tarif fixe de 30 euros. 

© CER Réseau | Espace adhérent